Cheikh Anta Diop, révolutionnaire de la pensée

Publié le : 08/02/2017 14:42:20
Catégories : United Souls

Cheikh Anta Diop, révolutionnaire de la pensée

De sa naissance en 1923, à Thieytou au Sénégal, jusqu’à sa mort le 7 février 1986 à Dakar, Cheikh Anta Diop n’aura eu de cesse de replacer l’Afrique dans le débat international, que ce soit d’un point de vu historique et anthropologique ou d’un point de vue philosophique et législatif.

Combattant acharné des dogmes scientifiques, il se place volontairement dans la contradiction pour révolutionner les pensées et changer leur centre de gravité. Cheikh est un chancre de savoir. De son cursus universitaire, en France, il retient l’exigence, l’humanisme, et l’importance de la démonstration. De son enfance au Sénégal, il s’imprègne de l’héritage négro-africain : la patience, l’humilité, le refus du compromis. Cette pluridisciplinarité, associé à la fréquentation d’éminents scientifiques, le pousse à remettre rapidement en question l’histoire imposée du point de vu eurocentriste. Il n’aura alors pour seul objectif que de replacer l’histoire dans un contexte scientifique qui place l’Afrique au centre du débat sur l’évolution humaine.

Ses travaux, bien que controversés, sont aujourd’hui inévitables pour qui veut comprendre l’évolution de l’homme,. En ce sens, Cheikh Anta Diop aura révolutionné l’histoire du 20eme siècle à la façon d’un Copernic ou d’un Galilée. Il est la preuve que la pensée et l’intelligence peuvent fissurer n’importe quel obscurantisme et triompher. Bien que sa volonté fut avant tout de redonner une place au peuple noir, dans l’histoire et dans la politique internationale, les conséquences de ses diverses interventions permettront une dé-falsification de l’histoire et ainsi un nouvel essor pour la pensée humaniste. Une autre façon de voir le monde, et un nouvel avenir.

Car Cheikh Anta Diop, est un homme du présent également. Fervent artisan de la société, il comprendra rapidement l’importance pour l’Afrique de s’institutionnaliser face aux puissances coloniales. Prenant encore une fois le pied de l’opposition, il permettra la création du débat politique au Sénégal, donnant ainsi le fondement d’une démocratie à l’africaine qui est encore aujourd’hui si remarquable au Sénégal. Toute sa vie, Cheikh Anta Diop aura construit une nouvelle vision de l’Afrique, sans pour autant en renier l’histoire et la tradition. Dans un siècle façonné par l’occident, jusqu’au mépris des cultures, il est celui qui crée l’identité africaine et montre sans contradiction possibles que l’Africain est bien entré dans l’histoire, voire même qu’il l’a initiée.

Cette fierté pour son identité, pour son histoire, c’est l’image que veut véhiculer United Souls, et vous l’aurez compris elle ne pouvait se passer du portrait de Cheik Anta Diop, ni même d’un petit périple au pays de la Terranga si cher à ses yeux. Des aventures à suivre, bien sûr,  sur le blog de United Souls.

Pour finir, laissons ces quelques mots à son ami Théophile Obenga, qui décrivait Cheikh Anta Diop en ces termes : il était libre, autonome, moralement et intellectuellement. Un humaniste au sens plénier du terme qui, même au cœur du militantisme estudiantin et de l’engagement politique, savait préserver ses exigences, tout en respectant, sans opportunisme, la partie adverse. Cheikh Anta Diop disait net ce qu’il pensait, fermement mais avec courtoisie, une courtoisie exquise. 
Cheikh Anta Diop semblait tenir une valeur ultime. Il rayonnait d’une intense lumière intérieure. Et avait une vive sensibilité de surcroît. Le scientifique n’était nullement fermé à la poésie, à la musique, à l’art plastique, aux divers messages des savanes et forêts africaines. Il savait lire le destin de l’homme dans la mouvance de la vie quotidienne. Une inquiétude de l’esprit qui brillait comme une flamme blanche et qui faisait retrouver à Cheikh Anta Diop, quasi spontanément, les rythmes fondamentaux de la vie africaine, depuis les lointains profonds, ces lents dépôts millénaires de l’histoire négro-africaine, jusqu’à nos jours. C’est précisément cela que Cheikh Anta Diop entendait sauver, au plus quotidien de notre existence collective de Négro-Africains modernes."

United Souls étant aussi un hommage au rôle de la musique dans l’histoire des cultures, c’est tout naturellement que nous vous proposons une playlist aux couleurs des années 60-70. Une collaboration avec Bon Ton Roulay de Soul Rhythms qui vous donnera un aperçu du néo-classicisme sénégalais, entre musique traditionnelle, jazz et funk!

Partager ce contenu

/*